Syrie : une prison reconstituée grâce aux témoignages d'anciens prisonniers

FRANCEINFO

Il n'existe qu'une seule image réelle de la prison de Saidnaya, en Syrie. C'est une photo prise par un satellite. Mais désormais, on en sait davantage grâce à Amnesty International et aux anciens prisonniers.

La prison militaire de Saidnaya, près de Damas (Syrie), est inaccessible. Aucune organisation internationale, aucun journaliste ne peut y pénétrer. Alors, pour comprendre les conditions de détention à Saidnaya, une équipe d'Amnesty International a rencontré 80 rescapés de la prison. Grâce à leurs témoignages, elle a pu établir la taille des cellules d'isolement : 4 m², où s'entasseraient jusqu'à 15 détenus dans le noir le plus total.

Aveugles, mais pas sourds

Les récits des anciens détenus ont permis de reconstituer tout l'univers de Saidnaya. Des ingénieurs du son ont recréé avec eux les bruits de la prison, la torture ou les passages à tabac notamment. Après un an et demi d'enquête, une maquette en 3D et des images de synthèse de l'intérieur ont été réalisées pour permettre de rendre visible ce que le régime syrien veut cacher. Parmi les rescapés, Dieyab Serrya est celui qui a passé le plus de temps à Saidnaya. Il y est resté cinq longues années. Amnesty International veut documenter les exactions du régime dans l'espoir qu'un jour, Bachar al-Assad soit jugé pour ses crimes.

Ce reportage est à découvrir dans son intégralité dans Envoyé Spécial jeudi 25 octobre à 21h00

Vous êtes à nouveau en ligne