Syrie : un observateur de la Ligue arabe démissionne

Des opposants au régime manifestent à Homs, le 9 janvier 2012.
Des opposants au régime manifestent à Homs, le 9 janvier 2012. (REUTERS)

L'Algérien Anouar Malek accuse le régime de Damas de mises en scène et de "crimes en série".

Il est le premier membre de la mission d'observateurs de la Ligue arabe en Syrie à démissionner. Dans une interview à la chaîne Al-Jazeera, mercredi 11 janvier, l'Algérien Anouar Malek accuse le régime de mises en scène et de commettre des "crimes en série""Les observateurs ont été trompés [...] le régime a mis en scène et fabriqué la plupart des choses que nous avons vues pour empêcher la Ligue arabe d'agir" contre Damas, a affirmé l'observateur à la chaîne satellitaire du Qatar.

Bachar Al-Assad s'exprime devant ses partisans

Depuis le 26 décembre, cette mission tente de prévenir la poursuite de la répression, non sans difficultés. Le chef de la Ligue arabe, Nabil Al-Arabi, avait dénoncé mardi des attaques contre les observateurs en Syrie, ajoutant qu'il tenait le régime de Damas pour responsable de leur sécurité.

Mercredi, le président Bachar al-Assad a harangué la foule à l'occasion d'une manifestation pro-régime, place des Omeyyades à Damas, en dénonçant un complot étranger : "Nous allons triompher sans aucun doute du complot. Leur complot approche de sa fin, qui sera la leur aussi."

Vous êtes à nouveau en ligne