Syrie : les trois quarts des Français souhaitent un vote des députés

Jean-Marc Ayrault, le 3 juillet 2013, devant l\'Assemblée nationale. 
Jean-Marc Ayrault, le 3 juillet 2013, devant l'Assemblée nationale.  (BERTRAND GUAY / AFP)

Jean-Marc Ayrault doit s'adresser cet après-midi aux députés pour tenter de les convaincre de la nécessité de sanctionner la Syrie. Mais aucune consultation du Parlement n'est pour l'instant prévue. 

Les Français veulent que l'exécutif consulte le Parlement avant de frapper la Syrie. C'est ce que révèle un sondage CSA pour BFMTV publié mardi 3 septembre. Près des trois quarts des personnes interrogées (74%) souhaitent que les députés se prononcent par un vote avant une intervention militaire de la France.

Dans le détail, 42% des sondés souhaitent "tout à fait" ce vote de l'Assemblée nationale et du Sénat, 32% "plutôt". A l'inverse, dans les 26% qui ne pensent pas que la consultation doive passer par un vote, 17% ne le souhaitent "pas vraiment" et 9% "pas du tout". Sur cette question, les sensibilités politiques des personnes interrogées semblent peu influer, partis de gauche comme de droite ont la même proportion globale de partisans du vote (Front de gauche, PS, UMP à 77%).

Pas un sujet tabou pour François Hollande

Cette possibilité de consultation du, Parlement n'est pas écartée par l'exécutif. Le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies, avait ainsi assuré, mardi sur RTL, qu'un éventuel vote du Parlement sur la Syrie, au-delà du débat de mercredi, ne constituait "pas un sujet tabou pour François Hollande".

Le sondage a été réalisé les 2 et 3 septembre par internet sur un échantillon national représentatif de 953 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Vous êtes à nouveau en ligne