Syrie. Le régime ne contrôle que 30% du pays, selon l'ex-Premier ministre

L\'ancien premier ministre syrien, Riad Hijab (au centre), lors de sa fuite vers la Jordanie.
L'ancien premier ministre syrien, Riad Hijab (au centre), lors de sa fuite vers la Jordanie. (AFP / YOUTUBE)

Riad Hijab s'est exprimé pour la première fois depuis sa défection, mardi 14 août.

SYRIE - C'est sa première déclaration publique depuis sa défection spectaculaire, il y une semaine. Et l'ancien Premier ministre syrien, Riad Hijab, n'a pas ménagé, mardi 14 août, Bachar Al-Assad.

"Le régime syrien ne contrôle plus que 30% du territoire de la Syrie", a-t-il déclaré depuis Amman, la capitale de la Jordanie, où il tenait une conférence de presse. Le régime s'est "effondré militairement, économiquement et moralement", a-t-il ajouté.

"Le régime s'est fissuré"

"Je vous assure, du fait de mon expérience et du poste que j'ai occupé, que le régime s'est fissuré", a-t-il insisté. Revenant sur les conditions de sa défection, il a indiqué avoir "décidé de partir le 5 août après avoir perdu espoir que ce régime corrompu et brutal change. Le voyage vers la Jordanie a duré trois jours."

Riad Hijab a exhorté les rebelles à "continuer leur lutte contre le régime car le peuple syrien a de grands espoirs et foi en vous". Il a également eu un mot pour les soldats de l'armée syrienne, leur demandant de "ne pas diriger leurs fusils contre le peuple syrien".