Syrie : le bilan de l'offensive du régime sur la Ghouta dépasse les 1 000 morts

De la fumée s\'échappe d\'un immeuble bombardé dans la Ghouta orientale, en Syrie, le 10 mars 2018. 
De la fumée s'échappe d'un immeuble bombardé dans la Ghouta orientale, en Syrie, le 10 mars 2018.  (HAMZA AL-AJWEH / AFP)

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), près de 1 000 civils ont péri depuis l'offensive du régime de Bachar Al-Assad qui a débuté le 18 février. 

Le nombre de civils tués depuis le début de l'offensive des forces du régime syrien sur l'enclave rebelle assiégée dans la Ghouta orientale, le 18 février, a dépassé samedi 10 mars les 1 000 morts, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Huit civils ont été tués dans les villes d'Arbine et Harasta et 17 autres ont été retirés des décombres dans la ville de Douma, portant le bilan de l'offensive à 1 002 morts civils, dont 215 enfants", selon l'Observatoire.

Les forces du régime syrien ont, par ailleurs, effectué samedi une percée majeure dans la partie rebelle de la Ghouta orientale, isolant la principale ville Douma. Profitant de l'impuissance de la communauté internationale à arrêter le bain de sang et du soutien indéfectible de son allié russe, le régime s'est dit déterminé à reconquérir le bastion rebelle où quelque 400 000 habitants subissent un siège asphyxiant depuis 2013.

 

Vous êtes à nouveau en ligne