Syrie : La ville d'Alep tombe sous les bombes de Bachar Al-Assad

France 3

À Alep, le régime de Bachar Al-Assad se dirige vers sa plus importante victoire depuis le début de la guerre il y a cinq ans, au prix d'un désastre humanitaire sans précédent.

L'ancienne capitale économique de la Syrie est sur le point de tomber dans les mains du régime de Bachar Al-Assad. La ville d'Alep subit un bombardement ininterrompu. 80% des quartiers rebelles ont été repris par les militaires syriens en deux semaines. Le régime refuse le cessez-le-feu réclamé par les Occidentaux, qui dénoncent une catastrophe humanitaire. La Vieille Ville d'Alep, qui était naguère un joyau d'architecture, est aujourd'hui un amas de ruines que les insurgés ont abandonné sans même combattre.

Fuir ou mourir

Le régime de Bachar Al-Assad veut une victoire totale, peu importe le prix humain, comme l'annonce le chef des opérations militaires d'Alep, le général Zaid Saleh : "Le message que nous adressons aux rebelles est le suivant : soit vous partez en acceptant nos conditions, soit vous allez au-devant de la mort." Affamés par des mois de siège, les civils continuent de fuir. Ils seraient 80 000 à avoir trouvé refuge dans les zones tenues par l'armée loyaliste. Selon la Russie, l'armée syrienne aurait interrompu ces frappes dans la soirée de ce jeudi 8 décembre, afin de permettre l'évacuation des civils.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne