Syrie : la situation sanitaire est dramatique à Madaya

FRANCE 3

Un premier convoi humanitaire a pu pénétrer dans la ville assiégée. Selon Médecins sans frontières, 30 personnes sont déjà mortes de faim en un mois et demi.

Hier, lundi 11 janvier, un premier convoi humanitaire est entré à Madaya, ville syrienne assiégée depuis le mois d'août par l'armée de Bachar al-Assad, épaulée par le Hezbollah. Les membres du convoi se sont dit horrifiés par ce qu'ils ont vu.

Des centaines de personnes sont en danger de mort. Les 400 plus malades et affamés, selon l'ONU, doivent être évacués en fin de journée ce mardi. Depuis six mois, le quotidien est épouvantable pour les 40 000 habitants.

La faim comme arme de guerre

Une habitante se confie : "On pouvait seulement cueillir de l'herbe dans les champs et la cuire pour la manger. Du coup, on a attrapé beaucoup de maladies. Les enfants buvaient seulement de l'eau avec un peu de sel".

Les rebelles du Mouvement de solidarité syrienne diffusent des images d'enfants en détresse et accusent le régime d'employer la faim comme arme de guerre. L'ONU appelle à un maintien de la trêve pour acheminer d'autres convois, après celui de la Croix-Rouge arrivé hier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne