DIRECT. Syrie : la France attendra le rapport de l'ONU avant toute action militaire

Les inspecteurs de l\'ONU à leur arrivée à Damas (Syrie), le 28 août 2013.
Les inspecteurs de l'ONU à leur arrivée à Damas (Syrie), le 28 août 2013. (MOHAMED ABDULLAH / AFP)

"Nous allons attendre le rapport des inspecteurs comme nous attendrons le [vote du] Congrès" américain, a déclaré le président de la République à l'issue du sommet du G20 à Saint-Pétersbourg.

Alors qu'un G20 très marqué par les désaccords sur une intervention militaire en Syrie se termine à Saint-Pétersbourg (Russie), vendredi 6 septembre, voici les trois informations principales de la journée :

- La France attendra le rapport des inspecteurs de l'ONU avant de décider ou non d'une intervention. "Nous allons attendre le rapport des inspecteurs comme nous attendrons le [vote du] Congrès" américain, a déclaré François Hollande à l'issue du sommet du G20 à Saint-Pétersbourg. Un peu plus tôt, son ministre des Affaires étrangères estimait pourtant qu'il y avait "un grand risque d'être déçu" par ce rapport sur l'attaque chimique du 21 août, puisqu'il ne porte pas sur la question des responsables. Il devrait être rendu dans deux à trois semaines.

- Les Etats-Unis prennent leurs précautions. Washington a évacué une partie du personnel de son ambassade au Liban voisin. Le département d'Etat recommande également aux Américains d'éviter de se rendre dans ce pays ou en Turquie. Les Etats-Unis craignent d'éventuelles représailles contre leurs intérêts et leurs ressortissants dans la région s'ils se décident à intervenir contre le régime syrien.

- Moscou met en garde Washington contre les risques de frapper l'arsenal chimique syrien. "Il y aurait une menace de rejets de substances hautement toxiques, avec des conséquences pour la population civile et l'environnement", s'inquiète le ministère russe des Affaires étrangères. 

Suivez les événements de la journée dans ce live.

Vous êtes à nouveau en ligne