Syrie : la photo de trois fillettes coincées dans les décombres de leur immeuble suscite l'émotion des internautes

Attention : cette image est susceptible de heurter votre sensibilité.

Cliquez ici pour l'afficher.
La photo des trois fillettes, prise à Ariha, est extraite d'une vidéo du site d'informations syrien SY24, publiée le 24 juillet 2019.  (AFP PHOTO / HO / SY24)

L'une des petites filles est morte, les deux autres ont été hospitalisées à Idleb. 

La photo ne cesse de tourner sur les réseaux sociaux. Deux fillettes, prises au piège de leur immeuble effondré après un raid aérien dans le nord-ouest de la Syrie, tiennent à bout de bras leur petite sœur, suspendue au-dessus du vide. Capturée par le photographe Bachar el-Sheikh, du média local en ligne SY24, cette scène s'est déroulée, mercredi 24 juillet, à Ariha, ville de la province d'Idleb et cible de bombardements meurtriers du régime de Bachar al-Assad.

Sur la photo, Riham, 5 ans, retient Touka, 7 mois, par son tee-shirt déchiré, tandis que Dalia, à côté, semble coincée sous un bloc de béton. Plus haut, un homme hurle et se tient le front, impuissant devant le drame. Riham est morte peu après la prise de cette photo, tandis que Touka et Dalia ont été hospitalisées à Idleb.

La mère de famille et une autre sœur tuées

Tawfik Kattan faisait partie des secouristes des Casques blancs qui sont intervenus mercredi à Ariha après le raid aérien. Après avoir évacué une victime, il est retourné sur les lieux du drame. Mais, entre-temps, "les deux fillettes étaient tombées", a-t-il expliqué.

La mère de cette famille composée de six sœurs a été tuée dans le bombardement. Outre Riham, une seconde de ses filles, Rowane, trois ans, est morte vendredi de ses blessures au ventre et à la poitrine.

Vous êtes à nouveau en ligne