Syrie : l'un des derniers hôpitaux d'Alep pris pour cible

Le 1er octobre, c\'est l\'hôpital de Sahra qui avait été pris pour cible à Alep.
Le 1er octobre, c'est l'hôpital de Sahra qui avait été pris pour cible à Alep. (JAWAD AL-RIFAI / ANADOLU AGENCY)

Un autre hôpital a été bombardé à Alep, en Syrie. Il s'agit d'un des derniers hôpitaux de la ville. 150 000 personnes se rendaient dans cet établissement selon l'ONG Union des organisations de secours et soins médicaux.

L'UOSSM (Union des organisations de secours et soins médicaux) affirme, ce samedi 15 octobre, dans un communiqué, que l'un des derniers hôpitaux d'Alep, en Syrie, a été visé vendredi par des tirs : "L’hôpital a été gravement endommagé après une attaque aérienne (...). Heureusement, aucun blessé n’est à déplorer. Trente-cinq patients ont été transférés dans un centre médical proche." Selon l'organisation, 150 000 habitants d'Alep bénéficiaient de cet établissement.

"Nous avons choisi volontairement de ne pas mentionner le nom de l’hôpital pour des raisons de sécurité au vu de la stratégie militaire systématisée d’attaques répétées sur les hôpitaux jusqu’à leur entière destruction" ajoute l'UOSSM.

L'ONG précise qu'une ambulance a été entièrement détruite, vendredi 14 octobre, dans la région d'Idleb "causant la mort d'un travailleur humanitaire de l'ONG 'Fondation humanitaire Al Sham'." L’UOSSM demande que les responsables de ces tirs soient traduits devant la justice pour violation du droit humanitaire international.

L'armée syrienne a intensifié, ces dernières semaines, avec le soutien de la Russie, ses tirs contre la partie d'Alep entre les mains des rebelles. Cela fait déjà plusieurs fois que les hôpitaux sont la cible des frappes aériennes.