Syrie : des exilés dissuadés de revenir

FRANCE 2

Si les combats ont cessé dans une majorité du territoire, certains réfugiés syriens qui avaient fui la guerre ne peuvent pas rentrer dans leur pays. Le régime a fait adopter une loi qui permet d'exproprier les habitants des quartiers rebelles.

Au Liban, à quelques kilomètres de la frontière syrienne, des dizaines de tentes accueillent ceux qui ont fui la guerre. Les équipes de France 2 ont rencontré une jeune femme qui vit dans des conditions spartiates seule avec ses enfants. Elle possédait pourtant un très bel appartement à Damas, en Syrie. Aujourd'hui, son quartier a été défiguré par les bombes, car tenu par des rebelles. Tous ceux qui y habitaient sont désormais suspectés par le pouvoir syrien d'avoir choisi le camp des opposants. La plupart des réfugiés de ce camp affirment que Bachar Al-Assad redessine les cartes de son pays avec un objectif : punir les anciens quartiers rebelles.

La "loi numéro 10"

Votée par le Parlement, la "loi numéro 10" définit des zones de reconstruction prioritaires. les habitants ont un an pour faire valoir leur titre de propriété sans quoi ils seront expropriés sans dédommagement

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne