Syrie : Bachar al-Assad organise un simulacre de législatives

France 3

Malgré les négociations sur l'avenir de son pays à Genève, Bachar al-Assad a organisé ce mercredi 13 avril des élections législatives dans les territoires gagnés par son armée.

La ville porte encore les stigmates des combats. Deux semaines après avoir repris Palmyre au groupe État islamique, le régime syrien fait voter ses habitants. Beaucoup viennent à peine de revenir et découvrent des bureaux de vote improvisés dans la rue.

À Damas, l'élection est mieux organisée et les files d'attente sont plus longues. Ces élections législatives ne concernent que les régions sous contrôle gouvernemental, soit aujourd'hui un tiers du territoire syrien.

Assad veut asseoir sa légitimité

L'image du jour sur la télévision d'État, c'est Bachar al-Assad et son épouse dans un bureau de vote de Damas. "Depuis cinq ans, nous sommes en guerre, mais le terrorisme a échoué à réaliser son objectif qui était de détruire la structure sociale et son identité nationale", déclare le président syrien.

Dans un pays où le pouvoir est concentré entre les mains de Bachar al-Assad, l'issue du vote ne fait guère de doutes. Cette élection est critiquée par plusieurs capitales occidentales, dont Paris. Ce scrutin est suivi de près à Genève, où les pourparlers de paix viennent de reprendre sous l'égide de l'ONU.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne