Syrie : Bachar Al-Assad, figure centrale de la guerre

France 2

Le leader Syrien Bachar Al-Assad devait être un espoir et incarner un nouveau souffle démocratique. Il s'est transformé en dictateur sans hésiter à assassiner massivement son peuple. Comment en est-on arrivé là ? Retour en arrière.

"On veut nos enfants qui sont en prison", crient ces manifestants d'une petite ville du sud de la Syrie en mars 2011. 15 collégiens ont été arrêtés pour avoir tagué des slogans hostiles au régime. C'est le début du printemps syrien. Très vite, la Révolution devient une guerre civile. Les insurgés prennent les armes, la communauté internationale se mobilise. En aout 2013, le régime est accusé d'avoir attaqué un quartier de Damas avec des armes chimiques, provoquant la mort de centaines de civils. La ligne rouge définie par le président américain Barack Obama un an plus tôt est franchie.

2015 : le tournant de la guerre

Tout change cette année-là. Les Russes s'engagent militairement aux côtés d'Assad. Après les attentats de Paris en novembre 2015, la France rejoint l'Amérique dans sa guerre contre Daech. Bachar Al-Assad n'est donc plus l'ennemi prioritaire. En 2016, les territoires conquis par Daech se réduisent peu à peu au profit de ceux de Bachar.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne