Syrie : à Alep, les combats ont repris

Des habitants d\'Alep, en Syrie, fuient la ville, le 27 juillet 2012.
Des habitants d'Alep, en Syrie, fuient la ville, le 27 juillet 2012. (ALBERTO PRIETO / AP / SIPA)

La capitale économique du pays est entrée dans son deuxième jour d'une contre-offensive lancée par l'armée sur les quartiers tenus par les rebelles.

Une pause dans la nuit et les combats ont repris à Alep, capitale économique de la Syrie, dimanche matin 29 juillet. Selon les militants, les rebelles retranchés dans plusieurs quartiers de la ville, située à 355 km au nord de Damas, résistent à l'assaut des troupes régulières appuyées par des chars et des hélicoptères.

Des blindés ont tenté de prendre d'assaut à l'aube le quartier Salaheddine, bastion rebelle. Ils ont été repoussés par les combattants de l'Armée syrienne libre (ASL), formée de déserteurs et de civils armés, qui ont pu détruire un char, selon un militant. Des combats se déroulent dans d'autres quartiers et des avions survolent la ville. La veille, les insurgés sont parvenus à contrer les premières attaques de l'armée contre Salaheddine, principale cible de l'assaut. L'armée a, par ailleurs, perdu des chars, ont affirmé les insurgés.

Le médiateur international pour la Syrie, Kofi Annan, s'est déclaré inquiet à la suite "des informations sur la concentration de troupes et d'armes lourdes autour d'Alep". Plusieurs pays occidentaux et l'ONU ont exprimé leur préoccupation face à la perspective de cet assaut, Washington craignant un nouveau "massacre" et François Hollande souhaitant une intervention rapide du Conseil de sécurité de l'ONU, qui reste divisé sur la crise syrienne.