Syrie : 400 civils tués en cinq jours

France 3

En Syrie, la Ghouta orientale est la cible des bombardements intenses de Bachar el-Assad. La situation est critique, l'ONU est sur le point de voter un cessez-le-feu.

Des bombes toutes les minutes, nuit et jour. Cette tactique vise à épuiser et même rendre fous les habitants de la Ghouta orientale, en Syrie. Depuis cinq jours, plus de 400 civils ont été tués, dont près d'une centaine d'enfants. Les blessés sont évacués vers les hôpitaux, eux aussi touchés par les bombes de Bachar el-Assad. Selon Médecins sans frontières, 13 établissements auraient été bombardés.

Les hôpitaux ciblés

Dans une salle restée intacte, on trouve encore d'autres enfants blessés par des éclats d'obus qui attendent des médicaments. "Tous les services de l'hôpital sont détruits, le bloc opératoire, la clinique, la pédiatrie, il n'y a plus rien", déplore un sinistré. Devant le conseil de sécurité, le secrétaire général des Nations unies a qualifié la situation de véritable "enfer sur terre". Le vote d'une résolution réclamant un cessez-le-feu est prévu aujourd’hui, 22 février. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne