Syrie. 26 officiers du régime s'enfuient en Turquie

Des Syriens traversent la frontière avec la Turquie, le 8 novembre 2012, pour se rendre dans la ville de Ceylanpinar (Turquie).
Des Syriens traversent la frontière avec la Turquie, le 8 novembre 2012, pour se rendre dans la ville de Ceylanpinar (Turquie). (AFP)

C'est la plus importante défection de hauts gradés de l'armée syrienne depuis des mois. Environ 9 000 Syriens ont également franchi la frontière turque ces dernières vingt-quatre heures.

SYRIE - C'est la plus importante défection de hauts gradés de l'armée depuis des mois. Vingt-six officiers, dont deux généraux, ont fui la Syrie et ont franchi la frontière avec la Turquie dans la nuit de jeudi 8 à vendredi 9 novembre, rapporte la presse locale turque. Environ 9 000 Syriens ont également franchi la frontière turque ces dernières vingt-quatre heures, a annoncé vendredi l'ONU à Genève.

Il s'agit d'un exode sans précédent depuis "un certain temps", selon le Haut Commissariat des Nations unies aux réfugiés (UNHCR). Par ailleurs, 1 000 Syriens se sont réfugiés en Jordanie et 1 000 au Liban, également en vingt-quatre heures. Habituellement, quelque 2 000 réfugiés syriens sont dénombrés chaque jour.

Les officiers, parmi lesquels figurent onze colonels, deux lieutenants-colonels, deux commandants, quatre capitaines et cinq lieutenants, ont rejoint la province turque d'Hatay (sud-est) avec leur famille et d'autres soldats, selon l'agence de presse Anatolie.

120 000 réfugiés en Turquie

Par ailleurs, 23 Syriens blessés lors de combats entre les forces rebelles et l'armée syrienne ont également franchi la frontière pour rejoindre le village turc de Besaslan et le poste-frontière de Cilvegozu dans la nuit afin d'y être soignés.

La Turquie accueille 120 000 réfugiés syriens ayant fui les combats qui font rage depuis près de 20 mois en Syrie entre l'armée régulière et les rebelles qui réclament le départ du pouvoir du président Bachar Al-Assad. Selon l'ONU et les organisations de défense des droits de l'homme, ces violences ont fait plus de 30 000 victimes en Syrie.

Vous êtes à nouveau en ligne