Quatre morts en deux jours : le conflit syrien déstabilise le Liban

Francetv info

Les affrontements armés entre Libanais hostiles et ceux favorables au régime syrien continuent ce lundi à Tripoli. Au total, ces combats ont fait quatre morts et plus de 40 blessés.

Les affrontements armés entre Libanais hostiles et ceux favorables au régime syrien continuent ce lundi 14 mai à Tripoli, la grande ville du nord du pays. Au total, ces combats ont fait quatre morts et plus de 40 blessés.

Ces combats confessionnels sur fond de crise politique en Syrie, fréquents dans la ville, ont éclaté samedi soir après des échanges de tirs entre l'armée libanaise et des islamistes réclamant la libération d'un des leurs, Chadi Al-Mawlawi, 27 ans, soupçonné de "terrorisme" par les autorités.

Selon les autorités, le jeune homme est soupçonné de "lien avec une organisation terroriste", une accusation réfutée par les manifestants qui poursuivaient leur sit-in lundi matin, affirmant que Chadi Al-Mawlawi était un simple sympathisant de la révolte en Syrie. Les tirs ont éclaté lorsque ces jeunes hostiles au régime syrien ont tenté de s'approcher d'un bureau du Parti social nationaliste syrien (PSNS), une formation libanaise pro-Assad.

Vous êtes à nouveau en ligne