La Syrie utilisera ses armes chimiques "seulement en cas d'agression étrangère"

Une rue de Damas détruite lors de combats entre forces de sécurité et rebelles, le 22 juillet 2012.
Une rue de Damas détruite lors de combats entre forces de sécurité et rebelles, le 22 juillet 2012. (REUTERS)

SYRIE - Le régime de Bachar Al-Assad assure qu'il ne les utilisera pas "contre ses propres citoyens".

La Syrie utilisera ses armes chimiques et non conventionnelles seulement en cas d'"agression étrangère", a prévenu lundi 23 juillet le porte-parole du ministère des Affaires étrangères. "Elles ne seront jamais, jamais, utilisées contre nos citoyens, quelle que soit l'évolution de la crise", a-t-il ajouté.

Fahad Al Masri, porte-parole de l'Armée syrienne libre (ASL), avait affirmé vendredi sur Europe 1 craindre "l'arme chimique que le régime syrien peut utiliser". La Maison Blanche a également mis en garde Damas sur son arsenal d'armes chimiques, estimant que les membres du régime de Bachar Al-Assad devraient rendre des comptes s'ils n'en assuraient pas la sécurité.

Inquiétude d'Israël

Israël a également exprimé son inquiétude et prévenu qu'il ne pouvait pas "accepter" que des armes chimiques tombent aux mains du parti chiite Hezbollah libanais.

"Ces différentes armes sont stockées et sécurisées sous la supervision des forces armées et ne seront utilisées que dans le cas où la Syrie fait face à une agression extérieure", a assuré le porte-parole.

Vous êtes à nouveau en ligne