La guerre en Syrie a fait plus de 200 000 morts

Des hommes observent les combats dans la ville de Kobani, en Syrie, le 26 octobre 2014.
Des hommes observent les combats dans la ville de Kobani, en Syrie, le 26 octobre 2014. (BULENT KILIC / AFP)

Le nombre de personnes tuées dans le conflit, qui oppose l'armée syrienne aux rebelles depuis près de quatre ans, a dépassé un nouveau seuil, selon une ONG.

Plus de 200 000 personnes sont mortes en près de quatre ans dans le conflit syrien, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), mardi 2 décembre. "Nous avons comptabilisé la mort de 202 354 personnes, dont plus de 130 000 sont des belligérants des deux côtés", a affirmé l'ONG, qui dispose d'un large réseau de militants et de médecins à travers le pays.

Deux millions et demi de réfugiés dans les pays frontaliers

Selon le Haut commissariat pour les réfugiés de l'ONU, qui évalue le nombre de déplacés internes à 6,5 millions depuis le début de la guerre, 2,5 millions de personnes ont en outre fui le pays. L'offensive des jihadistes de l'Etat islamique a accru les violences dans le nord de la Syrie et poussé de nombreux habitants à se rendre dans les pays frontaliers. Rien qu'en septembre, 130 000 Kurdes ont trouvé refuge en Turquie.

Le conflit syrien oppose depuis 2011 l'armée syrienne à une coalition de rebelles. Le président Bachar Al-Assad, au pouvoir depuis 2000, a été réélu a la tête de la Syrie le 4 juin, avec 88,7% des voix. Un scrutin qualifié de "mascarade" par l'opposition, qui a affirmé que "la révolution se poursuivrait".

Vous êtes à nouveau en ligne