Loup Bureau libéré après 51 jours de détention

Le journaliste Loup Bureau, détenu depuis 51 jours par la Turquie pour appartenance à une organisation terroriste, a été libéré. Épuisé, le jeune homme s'attend encore à un long combat judiciaire.

Épuisé, affaibli, le journaliste Loup Bureau est arrivé en France dimanche 17 septembre, accueilli par sa famille, son comité de soutien et la ministre de la Culture, venue en personne. "Je suis très soulagé d’être rentré. Ça a été une surprise pour moi. Je suis très fatigué mais très content", a assuré le jeune homme, détenu 51 jours de détention, dont une grande partie dans la prison de Sirnak.

"Je n'ai pas été maltraité physiquement"

Ankara reproche à Loup Bureau ses reportages et des photos sur lesquelles il pose avec des combattants kurdes, considérés par le gouvernement turc comme des terroristes. "Je n’ai pas été maltraité physiquement", a tenu a assuré le journaliste, qui a toutefois reconnu des menaces et des pressions morales. Mais cette libération ne constitue pas la fin du combat. Loup Bureau doit encore être jugé par un tribunal turc. En cas de condamnation il sera sous la menace d’un mandat Interpol et ne pourra plus exercer son activité.

Vous êtes à nouveau en ligne