Jacques Myard : "la diplomatie, ce n'est pas parler qu'avec ses amis"

FRANCE 3

Louis Laforge accueillait sur le plateau du Grand Soir 3, l'un des quatre parlementaires français partis en Syrie rencontrer Bachar Al-Assad.

Jacques Myard, député UMP des Yvelines, est l'un des quatre parlementaires français à être partis en Syrie pour rencontrer Bachar Al-Assad. Une rencontre non officielle qui provoque des remous au plus haut sommet de l'État. Manuel Valls a qualifié cette visite de "faute morale". "Il y a des fautes bien plus graves en géopolitique : les fautes politiques et les fautes d'appréciation des enjeux. De la part du Premier ministre, je dirai qu'il a pêché par moralisme, et en matière de géopolitique, on ne joue pas la morale, on joue les faits, on joue les objectifs", déclare Jacques Myard en plateau.

Le contenu de la rencontre reste secret

Concernant la teneur de cette rencontre avec le président syrien Bachar Al-Assad, le député UMP des Yvelines reste muet : "Ce que nous lui avons dit restera confidentiel, et je le rapporterai au chef de l'État. Vous voyez, je ne suis pas 'chien'. J'ai collecté un certain nombre d'informations". Pour justifier cette visite en Syrie, Jacques Myard poursuit en affirmant que "la diplomatie ce n'est pas parler qu'avec ses amis. Ça ne sert à rien. Il faut aller sur place".

Selon "Le Monde", les quatre parlementaires auraient été accompagnés de plusieurs hommes d'affaires français : "des personnes qui connaissent la zone" et "qui ont un certain nombre d'entrées dans un certain nombre de services d'État, notamment au Liban".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne