Frappes occidentales en Syrie

Emmanuel Macron dans la salle des opérations, lors des frappes menées en Syrie, samedi 14 avril 2018.

Frappes en Syrie : "La France n'avait pas le choix, il fallait le faire"

Emmanuel Macron et Donald Trump, à New York, en marge d\'un sommet de l\'ONU, lundi 18 septembre 2017. 

Opération militaire en Syrie : "Cette première vague de frappes est terminée", annonce le Pentagone

Le député des Bouches-du-Rhône Jean-Luc Mélenchon, à l\'Assemblée nationale le 27 mars 2018.

Frappes en Syrie : Jean-Luc Mélenchon dénonce, Marine Le Pen met en garde

Un avion de combat de la Royal Air Force sur le point de décoller sur la base aérienne britannique d\'Akrotiri à Chypre, le 14 avril.

Frappes en Syrie : "On est en train de donner un message fort aux utilisateurs" d'armes chimiques

Une photo partagée par l\'armée syrienne montre une explosion aux abords de Damas (Syrie), samedi 14 avril 2018.

Syrie : pourquoi les frappes tardent ?

Un Rafale de l\'armée française se prépare à décoller sur la base aérienne de Saint-Dizier (Haute-Marne) pour frapper la Syrie, dans la nuit du 13 au 14 avril.

Frappes en Syrie : "C'est toute la chaîne qu'on a frappée, pas uniquement les moyens chimiques"

Un Typhoon de l\'armée britannique décolle d\'une base aérienne à Chypre, le 14 avril.

Frappes en Syrie : "Il faut mettre plus de pression sur Poutine", affirme un ancien conseiller de Barack Obama

L\'agence de presse officielle syrienne diffuse une photo des frappes occidentales à Damas, dans la nuit du 13 au 14 avril 2018.

Frappes en Syrie : "Une sorte de réparation du terrible rendez-vous manqué de 2013"

1234

Vous êtes à nouveau en ligne