Frappes occidentales en Syrie

Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France ont mené, dans la nuit du vendredi 13 au 14 avril 2018, des frappes aériennes en réaction à l'attaque chimique présumée du 7 avril à Douma. Elles ont visé "le principal centre de recherche" et "deux centres de production" du "programme clandestin chimique" du régime syrien, a détaillé la ministre des Armées, Florence Parly.
plus
Emmanuel Macron face à des manifestants, lors d\'un déplacement en avril 2018 aux Etats-Unis. 

VIDEO. Quand Emmanuel Macron défend sa politique étrangère devant des étudiants américains

Ces missiles français ont été tirés dans le cadre d\'une opération menée dans la nuit du 13 au 14 avril 2018, opération qui a pour but de \"punir\" Bachar al-Assad.

Syrie : enquête sur les ratés des missiles français

VIDEO. \"C’est une ville en ruines\"… Amnesty International pointe l’ampleur des pertes civiles à Raqqa

VIDEO. "C’est une ville en ruines"… Amnesty International pointe l’ampleur des pertes civiles à Raqqa

Emmanuel Macron, ci-contre en campagne d\'entre-deux-tours, le 23 avril 2017 au Parc des expositions à Paris. 

Emmanuel Macron : ses cinq grandes décisions en politiques étrangères

Emmanuel Macron, à Nouméa (Nouvelle-Calédonie), samedi 5 mai 2018.

Donald Trump, Iran, frappes en Syrie : Emmanuel Macron défend sa politique étrangère

Camp de réfugiés kurdes à Grande-Synthe (Nord), le 15 mars 2016.

franceinfo junior. Qui sont les Turcs et les Kurdes ?

Le commerce mondial est inscrit au menu des discussions des prochaines heures entre le président français Emmanuel Macron et Donald Trump à Washington (ici, les deux hommes le 14 juillet 2017 à Paris).

Macron aux États-Unis : les coulisses d'une visite d'État

Dominique de Villepin à Chongqing, en Chine, le 14 octobre 2016.

Frappes en Syrie : "Emmanuel Macron était contraint" selon Dominique de Villepin

Le président américain Donald Trump et le président français Emmanuel Macron assistent au défilé du 14-Juillet, à Paris, en 2017.

Comment la diplomatie française gère tant bien que mal Donald Trump

La ministre des Armées, Florence Parly, lors d\'une visite du \"Languedoc\" à Toulon (Var), le 20 avril 2018. Il s\'agit de la seule des trois frégates engagées qui a pu tirer ses trois missiles.

VIDEO. Syrie : les couacs de l'opération militaire française

Sur cette image de l\'Etablissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD), le lancement d\'un missile de croisière depuis la Méditerranée, dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 avril 2018. HANDOUT / AFP

Syrie : des "ratés" ont empêché la Marine française de tirer des missiles

La ministre des Armées, Florence Parly dans la cour du Palais de l\'Elysée à Paris, le 10 avril 2018.

Ratés supposés lors des frappes en Syrie : Florence Parly refuse de commenter "les performances de tel ou tel système d'armes"

Laurent Wauquiez, président du parti Les Républicains, le 18 avril 2018, à Paris. 

Soutenir ou combattre Bachar Al-Assad ? Les frappes françaises en Syrie créent le malaise chez les Républicains

Si la scène se déroule bien dans la région de la Ghouta orientale, rien à voir avec les Casques blancs...

Le vrai du faux. Non, ces images ne prouvent pas que les attaques chimiques en Syrie sont des mises en scènes

Le secrétaire d\'Etat américain Colin Powell plaide pour une intervention militaire en Irak devant le Conseil de sécurité de l\'ONU à New York (Etats-Unis), le 5 février 2003.

Frappes en Syrie, guerre en Irak... Même combat ?

L\'hémicycle de l\'Assemblée nationale, le 14 mars 2018.

Syrie : l'opposition dénonce les frappes françaises

L\'eurodéputé Florian Philippot, président du mouvement Les Patriotes, était l\'invité de \"Tout est politique\" lundi 16 avril sur franceinfo.

Tout est politique. Frappes en Syrie : "La France affaiblit sa position à l'ONU", estime Florian Philippot

L\'épave d\'un bâtiment dans le district de Barzeh, au nord de Damas (Syrie), le 14 avril 2018, alors que les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France ont lancé des frappes contre le régime du président Bashar Al-Assad.

Frappes occidentales : "On y va pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la Syrie"

L\'hémicycle de l\'Assemblée nationale, le 14 mars 2018.

Syrie : l'intervention française fait débat à l'Assemblée nationale

Le président syrien Bachar Al-Assad lors d\'une rencontre avec Vladmir Poutine, à Sochi (Russie), le 20 novembre 2017.

La France engage une procédure de retrait de la Légion d'honneur de Bachar Al-Assad

Emmanuel Macron lors d\'une conférence de presse à l\'Elysée, lundi 16 avril 2018.

Syrie : l'intervention de la France fait débat

L\'hémicycle de l\'Assemblée nationale, le 14 mars 2018.

DIRECT. Frappes occidentales en Syrie : regardez le débat à l'Assemblée nationale

Des soldats syriens inspectent un bâtiment en ruines situé dans le quartier de Barzeh, dans le nord de Damas, samedi 14 avril 2018.

Armes chimiques, rôle de Damas : les "preuves" détenues par l'Occident étaient-elles suffisantes pour frapper la Syrie ?

Emmanuel Macron répondait dimanche 15 avril aux questions de Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel.

Syrie : ce qu'Emmanuel Macron a dit, ce que l'opposition pense

Le vice-ministre des Affaires étrangèes, Ayman Soussan, était l\'invité du JT de France 2, dimanche 15 avril 2018. Il s\'exprimait en direct de Damas (Syrie).

VIDEO. Frappes en Syrie : un ministre du régime répond aux frappes de la coalition

La présidente du Front national Marine Le Pen à l\'Elysée, le 21 novembre 2017.

Le Pen : Macron représente "en réalité le pire de la droite et de la gauche"

Emmanuel Macro, président de la République interviewé par Jean-Jacques Bourdin (BFMTV) et Edwy Plenel (Médiapart), le 15 avril 2018.

ISF, CSG, Notre-Dame-des-Landes, Syrie... Macron assume

Le président de la République, Emmanuel Macron, lors de son interview sur Mediapart et BFMTV, le 15 avril 2018 à Paris. 

VIDEO. Frappes en Syrie : "Nous avons la pleine légitimité pour agir", justifie Emmanuel Macron après l'intervention française

Des soldats syriens inspectent un bâtiment en ruines situé dans le quartier de Barzeh, dans le nord de Damas, samedi 14 avril 2018.

VIDEO. "Est-ce que c'est sérieux ?" : un cadre du régime syrien balaie les "preuves" détenues par les Occidentaux

Un nuage de fumée aux alentours de la ville de Douma en Syrie, le 8 avril 2018, au lendemain d\'une attaque chimique présumée.

Frappes en Syrie : les intentions de Bachar al-Assad

1234