Frappes en Syrie : la réaction des candidats

FRANCE 2

Les frappes américaines en Syrie suscitent les réactions des candidats en pleine campagne présidentielle ce vendredi 7 avril. Quelles sont leurs positions ?

Ce mardi 7 avril, les candidats à la présidentielle sont très partagés sur la manière de traiter la situation en Syrie après les frappes américaines. D'un côté, le soutien prudent aux frappes américaines, comme François Fillon. "Chacun doit réfléchir aux conséquences d'une intervention militaire occidentale au Proche-Orient. Et c'est le moment pour la France de faire entendre sa voix, pas de suivre aveuglément la politique de Washington qui, par ailleurs, est changeante", a déclaré ce dernier. En déplacement en Corse, Emmanuel Macron a décrit une position assez similaire.

Benoît Hamon et Marine Le Pen s'opposent totalement sur la question

Aucune réserve en revanche pour Benoît Hamon : il souhaite un soutien clair de l'intervention américaine contre Bachar Al-Assad. Marine Le Pen se démarque en condamnant l'intervention américaine. Jusque là soutien de Donald Trump, la présidente du FN se dit surprise par la décision de Washington.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne