François Hollande va rencontrer le président iranien au siège de l'ONU

Le président iranien Hassan Rohani, le 4 août 2013, après son investiture au Parlement iranien, à Téhéran.
Le président iranien Hassan Rohani, le 4 août 2013, après son investiture au Parlement iranien, à Téhéran. ( MAXPPP)

A la demande de Hassan Rohani, les deux chefs d'Etat vont pouvoir discuter, mardi, pour la première fois. Ils aborderont notamment le dossier syrien.

Huit ans qu'un président français n'avait pas rencontré son homologue iranien. L'Elysée a annoncé, vendredi 20 septembre, la tenue d'une rencontre bilatérale entre François Hollande et le président iranien, Hassan Rohani, mardi, à New York, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies. Cette rencontre est la première de ce niveau entre la France et l'Iran depuis un entretien à Paris, en avril 2005, entre Jacques Chirac et Mohammad Khatami.

Organisé à la demande du président iranien, l'entretien portera notamment sur la crise syrienne et le nucléaire iranien. "Ce que nous souhaitons, c'est que l'Iran s'engage pleinement, comme d'autres acteurs, dans la recherche d'une véritable transition politique en Syrie, a précisé l'entourage du président français. En Syrie, l'Iran a un rôle négatif de soutien ouvert à Bachar Al-Assad, ce n'est pas conforme aux intérêts de l'Iran, ni de la paix."

"Si le président Mahmoud Ahmadinejad [prédécesseur de Hassan Rohani] avait déposé une telle demande l'an dernier, on n'aurait certainement pas accepté", en raison de son intransigeance, a indiqué un conseiller de François Hollande. En revanche, Hassan Rohani, "comme candidat puis président, a fait preuve dans son expression publique, jusqu'à présent, d'une relative ouverture".