Syrie : Hollande "irrité" par les propos de Fillon devant Poutine

François Fillon (à gauche) et Vladimir Poutine (à droite), le 19 septembre 2013 à Valdaï (Russie).
François Fillon (à gauche) et Vladimir Poutine (à droite), le 19 septembre 2013 à Valdaï (Russie). (MICHAEL KLIMENTYEV / RIA NOVOSTI / AFP)

L'ancien Premier ministre était l'un des invités du président russe pour le forum de Valdaï (Russie). ll a critiqué la position de la France, favorable à des frappes contre le régime de Bachar Al-Assad.

En plein bras de fer diplomatique sur la Syrie, cette déclaration n'est pas passée inaperçue en France. L'ancien Premier ministre, François Fillon, a critiqué, jeudi 19 septembre lors du forum de Valdaï (Russie), la position de la France, favorable à des frappes contre le régime de Bachar Al-Assad.

"Je souhaite que la France retrouve son indépendance et sa liberté de jugement et d'action dans cette crise", a-t-il déclaré devant le président russe, Vladimir Poutine, allié indéfectible du régime syrien et principal adversaire de la France et des Etats-Unis sur ce dossier.

En clair, François Fillon reproche à François Hollande de s'être aligné sur la position américaine dans cette affaire. Le reproche n'est pas nouveau puisque le député de Paris avait déjà accusé, le 5 septembre à Lyon, le président de devancer les attentes des Etats-Unis. Mais cette nouvelle déclaration a fait réagir la classe politique française, de l'Elysée à l'extrême droite. Francetv info les résume.

Hollande est "irrité"

Le président n'a pas apprécié la sortie de l'ancien Premier ministre. Selon Europe 1, l'entourage de François Hollande l'a dit "irrité", en marge de sa visite au Mali. Le chef de l'Etat a estimé que le comportement de François Fillon était totalement "irresponsable", ajoute la radio.

La gauche condamne une "dérive"

Le chef de file des députés socialistes, Bruno Le Roux, a réagi vendredi sur Twitter. Selon lui, "Fillon joue avec la République en France"

La veille, également sur Twitter, le député socialiste Arnaud Leroy n'a pas hésité à qualifier François Fillon de "laquais de la Volga", l'un des fleuves russes.

Marine Le Pen dénonce "une contradiction"

Invitée des "4 Vérités" sur France 2, vendredi, la présidente du Front national a estimé que François Fillon était "une nouvelle fois dans une contradiction très forte". Elle a déclaré que "durant cinq ans [lorsqu'il était à la tête du gouvernement], il n'a jamais intégré la Russie dans le jeu diplomatique français".

FRANCE 2

Pécresse défend l'ancien Premier ministre

Celle qui ardemment défendu François Fillon lors de la bataille pour la présidence de l'UMP a volé au secours de l'ex-chef du gouvernement, vendredi. "La France sait bien qu'elle doit être indépendante, et elle doit faire entendre une voix singulière dans le concert des nations", a déclaré Valérie Pécresse sur i-Télé. Ainsi, selon elle, la France doit être "très proche de l'Allemagne et parler avec la Russie. Et le problème de François Hollande aujourd'hui, c'est qu'il a oublié ces deux préceptes élémentaires de la diplomatie française."

ITELE

Vous êtes à nouveau en ligne