Cinq membres de Médecins sans frontières enlevés en Syrie

Un homme quitte les locaux de MSF, le 13 janvier 2010, à Bordeaux (Gironde).
Un homme quitte les locaux de MSF, le 13 janvier 2010, à Bordeaux (Gironde). (PIERRE ANDRIEU / AFP)

L'ONG française a annoncé que cinq de ses membres ont été "emmenés", dans le nord de la Syrie.

Cinq employés de Médecins sans frontières ont été enlevés, jeudi 2 janvier, dans la soirée, en Syrie, a annoncé l'ONG française, vendredi. Ils ont été "pris dans une maison MSF dans le nord de la Syrie, par un groupe pour, semble-t-il, les interroger".

"MSF est en contact avec tous les acteurs appropriés, ainsi qu'avec les familles de ces collègues et fait tout ce qui est possible pour rétablir un contact", poursuit l'organisation, qui se refuse à donner d'autres informations "pour la sécurité de ses collègues".

Des Français parmi les otages ?

L'agence de presse espagnole EFE (en espagnol) évoque, elle, "six employés européens" enlevés en Syrie "par des miliciens de l'Etat islamique en Irak et au Levant (...) dans un hôpital de la province de Lattaquié". Parmi les otages figurent des médecins français, allemands et espagnol, poursuit l'agence, citant le réseau d'opposition syrienne Sham. Ce dernier précise que les employés, accusés de collaboration avec les services de renseignement turcs, doivent être interrogés par un tribunal islamique.

Vous êtes à nouveau en ligne