Bombardement : l'Amérique frappe la Syrie

FRANCE 2

59 missiles Tomahawk ont été tirés depuis deux navires américains en mer Méditerranée dans la nuit du 6 au 7 avril. Leur cible : une base aérienne syrienne dans la province de Homs. C'est de là que seraient partis les avions qui ont mené l'attaque chimique en début de semaine.

À 2h40, heure de Paris, les premiers missiles de croisière sont tirés depuis deux navires de guerre américains positionnés en Méditerranée orientale. 59 missiles Tomahawk s'abattent à quelques minutes d'intervalles sur la base aérienne syrienne de Shayrat, à 30 kilomètres de Homs. "Ce soir j'en appelle à toutes les nations civilisées pour qu'elles nous rejoignent afin de mettre un terme aux massacres et aux bains de sang en Syrie. Assad a arraché la vie à des hommes, à des femmes et à des enfants sans défense", a déclaré Donald Trump, président des États-Unis.

Des hangars et des stocks d'armes détruits

Réponse quasi instantanée en direct à la télévision syrienne d'un porte-parole du régime. "Les États-Unis d'Amérique ont mené une agression flagrante contre une de nos bases aériennes avec de nombreux missiles qui ont fait six martyrs parmi nos soldats", a-t-il indiqué. Selon le Pentagone, des hangars et des stocks d'armes ont été détruits durant les frappes. Les Américains n'avaient qu'une seule et même cible, cette base, d'où le régime aurait lancé il y a trois jours une attaque chimique contre un village. La Russie avait des troupes positionnées sur les lieux des bombardements. Mais les autorités américaines disent avoir prévenu Moscou en amont de l'imminence d'un bombardement. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne