Attaque chimique en Syrie : la France va envoyer des médicaments et des tenues de protection

Une victime hospitalisée après l\'attaque chimique survenue dans la ville de Khan Cheikhoun (Syrie), le 6 avril 2017. 
Une victime hospitalisée après l'attaque chimique survenue dans la ville de Khan Cheikhoun (Syrie), le 6 avril 2017.  (OMAR HAJ KADOUR / AFP)

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé, jeudi, que Paris allait acheminer près de 500 kilos de médicaments d'urgence dans la région de Khan Cheikhoun, où a eu lieu l'attaque chimique.

Des médicaments, mais aussi des équipements de protection, deux jours après l'attaque chimique qui a fait au moins 86 morts dans le nord-ouest de la Syrie selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. La France annonce qu'elle va apporter son aide logistique sur place. Dans un communiqué publié jeudi 6 avril, le quai d'Orsay indique qu'il va "envoyer une aide humanitaire d'urgence aux victimes de cette attaque et aux personnels de santé qui les prennent en charge".

En tout, "près de 500 kilogrammes de médicaments d'urgence destinés à la lutte contre les effets des armes chimiques" vont être livrés. Des équipements de protection vont également être distribués.

Cette aide sera envoyée via la Turquie, précise le ministère des Affaires étrangères. C'est l'Union des organisations de secours et de soins médicaux (UOSSM) qui se chargera ensuite de répartir les équipements et les médicaments dans les différents hôpitaux.

Vous êtes à nouveau en ligne