Attaque chimique en Syrie : la France accuse Bachar Al-Assad

FRANCE 2

L'attaque au gaz sarin il y a trois semaines en Syrie avait révolté le monde. La France présente le rapport d'enquête de ses services de renseignement et désigne un responsable : le régime syrien.

Un rapport de six pages français accablant pour le régime syrien. Le 4 avril 2017, les habitants de la ville de Khan Cheikhoun suffoquent, pris de convulsions. 88 morts, dont 31 enfants, et des dizaines de blessés. Des prélèvements et des examens biomédicaux sur les victimes sont effectués sur place. Les échantillons sont envoyés vers des laboratoires français.

Des gaz identiques à ceux utilisés en 2013 à Saraqeb

Aujourd'hui, les services de renseignement sont formels : "le recours au sarin ne fait aucun doute, la responsabilité du régime ne fait pas de doute non plus compte tenu du procédé de fabrication du sarin utilisé", a déclaré Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères. Il serait fabriqué sur la base de Barzah, selon les renseignements français. Une base sous le contrôle de Bachar Al-Assad. Du gaz sarin déjà utilisé en avril 2013 sur la ville de Saraqeb. Les laboratoires ont analysé les gaz utilisés en 2013 et en 2017 : ils sont identiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne