Alep : l'opération d'évacuation des civils et des combattants suspendue

France 3

L'opération d'évacuation de milliers de civils et de combattants à Alep a été suspendue. Ce vendredi 16 décembre au matin, des tirs ont de nouveau été entendus. La situation humanitaire reste dramatique.

Des ambulances commencent à se retirer à Alep en Syrie ce vendredi 16 décembre. Plus aucun blessé n'est pris en charge : ordre du régime syrien. Ce journaliste d'État s'interrompt en plein direct. Des tirs et des explosions résonnent à nouveau. Selon les forces de sécurité syriennes, les rebelles n'ont pas respecté les accords de la trêve. Jusqu'à ce matin, des dizaines de bus aux couleurs du régime progressaient encore en convois dans les quartiers dévastés d'Alep-Est pour évacuer les civils. 

La Russie a bloqué toute action

Ils ne prennent plus aucun passager. C'est dans ce contexte que le Conseil de sécurité des Nations unies se réunit cet après-midi. La France a demandé le déploiement d'observateurs internationaux à Alep. Jusqu'à présent, les multiples vétos de la Russie ont bloqué toute action. Hier soir, François Hollande a exhorté les Russes à prendre leurs responsabilités. En visite au Japon, Vladimir Poutine a affirmé oeuvrer pour mettre fin aux combats.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne