Regain de tension au Proche-Orient : deux morts

(Suhaib Salem Reuters)

Mardi, un raid israélien a tué un homme de 24 ans dans la bande de Gaza, présenté comme un "terroriste du jihad mondial" par les services de renseignement israélien. Quelques heures plus tôt, un colon israélien est mort poignardé par un Palestinien en Cisjordanie.

L'aviation israélienne n'avait pas frappé de manière aussi précise depuis le mois de novembre dernier, et l'assassinat ciblé du patron de la branche armée du Hamas, Ahmad Jaabari, qui avait conduit à huit jours de guerre. Mardi, un raid israélien a tué un homme de 24 ans qui circulait à moto, dans l'ouest de la ville de Gaza. Un autre homme a été blessé.

Selon le service de renseignement israélien, la victime était membre d'un groupe salafiste, il s'agissait d'"un terroriste du jihad mondial ". "Un combattant qui était un expert en confection de  roquettes ", a indiqué un porte-parole du gouvernement israélien. L'homme aurait joué un rôle dans l'attaque à la roquette contre la station balnéaire d'Eilat, sur la mer Rouge, le 17 avril dernier, qui n'avait fait aucune victime.

Deux jours après la mise en garde de Netanyahu

Cette opération militaire intervient deux jours après la mise en garde formulée par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui avait promis une réponse ferme aux tirs sporadiques de roquettes visant le territoire israélien à partir de l'enclave côtière. Un obus de mortier tiré de la bande de Gaza est tombé dans la nuit de dimanche à lundi sur le sud d'Israël sans faire de victime, selon l'armée israélienne.

Un colon israélien poignardé

Un peu plus tôt dans la journée de mardi, en Cisjordanie, près de la ville de Naplouse, un colon israélien de 32 ans a également été tué. L'homme a été poignardé alors qu'il attendait un bus. Le Palestinien, auteur de l'agression, a été grièvement blessé lors d'échanges de tirs avec les policiers israéliens. C'est la première fois depuis un an et demi qu'un Israélien est ainsi tué en Cisjordanie. Les organisations de colons évoquent une situation de plus en plus tendue dans les territoires et demandent aux autorités israéliennes de se montrer plus fermes. 

Vous êtes à nouveau en ligne