Référendum : les Hongrois contre l'accueil des réfugiés

France 3

C'est le référendum dont tout le monde parle au sein de l'Union européenne. À une écrasante majorité, les Hongrois se seraient prononcés contre l'accueil des réfugiés. Un scrutin marqué par une faible participation.

"Ne prenez pas de risque, dîtes-non", le message s'affiche partout et le résultat ne fait guère de doute : les Hongrois devraient refuser à une large majorité les quotas de migrants proposés par la Commission européenne. "Ce n'est pas un secret, j'ai voté non, je ne voudrais pas que les migrants viennent ici", explique une Hongroise à la sortie d'un bureau de vote.   

La Hongrie devra appliquer les décisions prises à Bruxelles

Et pourtant, la Hongrie devrait accueillir tout au plus 1 300 réfugiés, ce que refuse Budapest (Hongrie) qui a déjà construit des barrières sur sa frontière avec la Serbie. Pour le Premier ministre Viktor Orban, c'est aussi l'occasion de renforcer son pouvoir et de défier Bruxelles. Face à une campagne anti-migrants omniprésente, l'opposition a choisi d'appeler au boycott ou au vote nul. Pour que le scrutin soit valide, le taux de participation doit atteindre au moins 50% des inscrits. L’Union européenne a déjà prévenu que le résultat de ce référendum n'aura aucun impact juridique et donc que la Hongrie devra appliquer les décisions prises à Bruxelles.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne