Yémen : deux attentats contre la police font 49 morts

France 2

Deux attaques distinctes ont fait au moins 49 morts et de nombreux blessés graves au Yémen, jeudi 1er août. Les forces de police étaient ciblées.

La parade militaire devait honorer des policiers yéménites fraîchement diplômés dans une caserne en périphérie d'Aden (Yemen). En quelques secondes, pourtant, la cérémonie a viré au bain de sang. Des dizaines de corps jonchent le sol. Au moins 17 personnes ont été tuées. Un cratère est visible, la trace d'un missile balistique selon les rebelles Houthis qui ont revendiqué l'attaque. Une rébellion soutenue depuis cinq ans par l'Iran. Quasi simultanément en plein centre-ville d'Aden, une voiture piégée explose devant un bâtiment qui abrite le QG des forces de l'ordre. L'attaque a eu lieu au moment du salut au drapeau, elle n'a pas été revendiquée.

10 000 morts depuis 2014

Les forces pro-gouvernementales ont donc été frappées en plein cœur sur leur propre terrain à Aden, devenue la capitale provisoire du gouvernement yéménite soutenu par l'Arabie Saoudite. En janvier dernier déjà une attaque par drone avait ciblé la plus grande base militaire dans le sud du pays. Depuis 2014, la guerre civile a fait plus de 10 000 morts. L'ONU la considère comme la pire crise humanitaire au monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne