Yémen

Le Yémen est plongé dans le chaos depuis l'entrée dans la capitale, Sanaa, des rebelles chiites Houthis en septembre 2014. Une opération militaire, baptisée "Tempête décisive", a été déclenchée par une coalition menée par l'Arabie saoudite.

L'intervention militaire intervient en soutien au président yéménite reconnu par la communauté internationale, Abd Rabbo Mansour Hadi, dont les forces sont incapables de faire face à l'avancée des rebelles.

plus
Des combattants séparatistes conduisent leur pick up à Aden, le 8 août 2019

Yémen : le palais présidentiel pris par les séparatistes après des affrontements qui ont fait 40 morts et 260 blessés

Des combattants séparatistes conduisent leur pick up à Aden, le 8 août 2019

Yémen : le conflit s'enlise

Des flammes et de la fumée s\'élèvent dans le ciel de Sanaa, la capitale du Yémen, après un raid de l\'Arabie saoudite, le 11 mai 2015.

Yémen : deux attentats contre la police font 49 morts

Mohamed Hamdan Daglo, vice-président du Conseil militaire de transition (TMC), homme fort du nouveau pouvoir au Soudan lors d\'une intervention, le 22 juin 2019, près de Khartoum.

Derrière le nouvel homme fort du Soudan, Mohamed Hamdan Daglo, l'Arabie Saoudite ?

Selon un document \"confidentiel défense\" de la Direction du renseignement militaire daté de 2018, des armes françaises sont utilisées sur terre, sur mer et dans les airs par l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis à la tête de la coalition militaire au Yémen. Sur la carte de cette guerre, figurent notamment des Mirages 2000. Photo d\'illustration.

Ventes d'armes : une progression de 30% qui fait polémique

Selon un document \"confidentiel défense\" de la Direction du renseignement militaire daté de 2018, des armes françaises sont utilisées sur terre, sur mer et dans les airs par l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis à la tête de la coalition militaire au Yémen. Sur la carte de cette guerre, figurent notamment des Mirages 2000. Photo d\'illustration.

Yémen : la France et ses armes en question

Polémique autour de deux bateaux suspects. L\'un d\'entre eux serait venu cette semaine à Marseille (Bouches-du-Rhône) pour charger des munitions à destination de l\'Arabie Saoudite. Certaines ONG redoutent que ces armes servent à tuer des civils au Yémen.

Vente d'armes : la France épinglée par des ONG

Des conteneurs dans le port de Marseille-Fos, le 20 septembre 2015. 

Des nouvelles armes françaises seraient en partance pour l'Arabie saoudite, selon le média Disclose, l'armateur dément

Jean-Yves Le Drian, mardi 28 mai 2019 à Paris.

VIDEO. Conflit au Yémen : "Oui c'est une sale guerre, oui il faut l'arrêter", estime Jean-Yves Le Drian

La siège de la DGSI à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).  

Convocations à la DGSI : les journalistes sont-ils des justiciables comme les autres ?

Mathias Destal, de Disclosure, à franceinfo le 15 mai 2019

Ventes d’armes françaises au Yémen : le journaliste Mathias Destal raconte son audition à la DGSI

Benoît Collombat, journaliste à la cellule investigation de Radio France, était l\'invité de franceinfo mercredi 15 mai. 

Audition des journalistes sur l'affaire des armes françaises au Yémen : "C'est une manière de nous intimider", affirme le journaliste Benoît Collombat

Edouard Philippe le 16 mai 2019.

VIDEO. Armes françaises au Yémen : l'audition des journalistes n'était pas une tentative d'intimidation, affirme Edouard Philippe

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye lors d\'une conférence de presse à la sortie du conseil des ministres, à l\'Elysée, à Paris, le 30 avril 2019.

Les journalistes convoqués par la DGSI "sont des justiciables comme les autres", estime la porte-parole du gouvernement

Des flammes et de la fumée s\'élèvent dans le ciel de Sanaa, la capitale du Yémen, après un raid de l\'Arabie saoudite, le 11 mai 2015.

Armes françaises au Yémen : les journalistes de Disclose condamnent une "atteinte au secret des sources" après leur audition par la DGSI

Le Premier ministre Edouard Philippe lors de la séance de questions au gouvernement, le 14 mai 2019 à l\'Assemblée nationale à Paris.

VIDEO. Vente d'armes à l'Arabie saoudite : "La France respecte ses engagements internationaux", affirme Edouard Philippe

Le député Sébastien Nadot brandit une bannière à l\'Assemblée nationale, le 19 février 2019.

Vente d'armes à l'Arabie saoudite : "Un drame humanitaire se déroule sous nos yeux au Yémen et on y participe"

Le cargo \"Bahri Yanbu\" au large du Havre, le 9 mai 2019.

Yémen : le cargo saoudien qui devait charger des armes ne fera finalement pas d'escale au Havre

Le navire \"Bahri Yanbu\", le 9 mai 2019 au large du Havre (Seine-Maritime).

Le Havre : le cargo de la colère

Bénédicte Jeannerod, directrice de Human Rights Watch France, le 10 mai 2019 sur franceinfo.

Vente d'armes à l'Arabie saoudite : "Que la France arrête de se salir !" demande Human Rights Watch

Le navire \"Bahri Yanbu\", le 9 mai 2019 au large du Havre (Seine-Maritime).

Yémen : deux ONG s'opposent au départ de France d'un cargo chargé d'armes

Le cargo saoudien \"Bahri Yanbu\", qui doit réceptionner un chargement d\'armes, photographié le 7 mai 2019 à Tilbury (Royaume-Uni).

Yémen: la France confirme un prochain chargement d'armes sur un cargo saoudien

Le cargo \"Bahri Yanbu\" photographié dans le port de Tilbury, au Royaume-Uni, le 7 mai 2019.

Livraison d'armes françaises à l'Arabie saoudite : le cargo attendu au Havre après 18 heures

Migrants africains, principalement éthiopiens, parqués à l\'intérieur du stade d\'Aden, ville du sud du Yémen sur la mer Rouge. Distribution d\'eau et de nourriture au compte-gouttes. Photo prise le 23 avril 2019.

Des milliers de migrants africains coincés par la guerre au Yémen

Des Yéménites sur une camionnette armée à Sanaa, la capitale du Yémen, le 19 décembre 2018.

Armes françaises au Yémen : 37 rédactions soutiennent les journalistes convoqués par la DGSI

Un vautour bulgare accusé d\'espionnage

Yémen: un vautour soupçonné d'espionnage

La ministre des Armées, Florence Parly, après un Conseil des ministres, le 27 février 2019 à l\'Elysée.

Les armes françaises "ne sont pas utilisées de façon offensive au Yémen", affirme la ministre des Armées Florence Parly

La ministre des Armées, Florence Parly, sur le perron de l\'Elysée, à Paris, le 9 janvier 2019.

VIDEO. Quand la ministre des Armées niait l'utilisation d'armes françaises au Yémen

Un Mirage 200-9 des Emirats arabes unis en 2014.

Des armes françaises sont bien utilisées au Yémen, selon un rapport du renseignement militaire, contrairement à ce qu'affirme Paris

Selon un document \"confidentiel défense\" de la Direction du renseignement militaire daté de 2018, des armes françaises sont utilisées sur terre, sur mer et dans les airs par l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis à la tête de la coalition militaire au Yémen. Sur la carte de cette guerre, figurent notamment des Mirages 2000. Photo d\'illustration.

Expliquez-nous... Le cadre légal, en France, sur les exportations d'armes

123456789

Vous êtes à nouveau en ligne