Un jeune supporteur de foot tué dans des heurts avec la police à Port-Saïd

Le stade de football de Port-Saïd en Egypte lors des violents affrontements du 1er février 2012.
Le stade de football de Port-Saïd en Egypte lors des violents affrontements du 1er février 2012. (AFP)

Un jeune Egyptien de 13 ans a été tué d'une balle dans le dos cette nuit à Port-Saïd en Egypte, au cours d'affrontements entre les forces de l'ordre et les supporters du club de foot Al Masry. 

Un jeune Egyptien de 13 ans a été tué d'une balle dans le dos et 18 autres personnes ont été blessées dans la nuit de vendredi à samedi à Port-Saïd en Egypte, au cours d'affrontements entre les forces de l'ordre et les supporters du club de foot Al Masry. 

D'après des témoins, la police militaire a tiré en l'air pour tenter de disperser les centaines de supporters rassemblés devant le siège de l'autorité du canal de Suez à Port-Saïd. Les supporters manifestaient contre la suspension de leur club après les affrontements extrêmement violents du 1er février 2012 qui avaient fait 74 morts.

Ce bilan faisait de ce match l'un des plus meurtriers de l'histoire du football. L'équipe Al Masry avait été suspendue du championnat pour deux saisons et ses supporters interdits de stade pour trois ans, indique le quotidien Al-Ahram sur son site. Le gouvernement avait limogé la direction de la fédération égyptienne de football et démis de leurs fonctions les responsables locaux de Port-Saïd. 75 personnes, dont neuf responsables de la sécurité à Port-Saïd, ont été traduites en justice pour ce drame.

Vous êtes à nouveau en ligne