Un garde tue un visiteur juif au mur des Lamentations à Jérusalem

Le mur des Lamentations à Jérusalem (Israël), le 9 février 2013.
Le mur des Lamentations à Jérusalem (Israël), le 9 février 2013. (JOSE NICOLAS / ONLY WORLD / AFP)

Le garde de sécurité l'a pris pour un activiste palestinien. Le visiteur, "pour une raison inconnue", a crié "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand).

Un garde de sécurité israélien a tué, vendredi 21 juin, un visiteur juif au mur des Lamentations de Jérusalem (Israël), l'un des secteurs les plus sensibles de la ville, et l'un des lieux les plus sacrés du judaïsme. Ce visiteur a été pris pour un activiste palestinien par le garde, a indiqué la police.

"Il y avait un homme juif, un Israélien, qui se trouvait dans le secteur des toilettes", a indiqué le porte-parole de la police. Cet homme, "pour une raison inconnue, a crié Allah Akbar (Dieu est le plus grand, en arabe)", a-t-il précisé. "Un garde de sécurité a dégainé son arme et tiré à plusieurs reprises sur le suspect, qui est décédé de ses blessures", a ajouté le porte-parole.

L'un des endroits les plus sensibles à Jérusalem

L'incident s'est produit à 7h40 heure locale, au moment où des centaines de juifs se préparaient à la prière du matin, alors que la place devant le mur était pleine de fidèles à la veille du shabat, jour de repos hebdomadaire chez les juifs. Le garde de sécurité a indiqué aux enquêteurs de la police qu'il avait pensé que l'homme était en train de retirer quelque chose de sa poche en criant "Allah akbar" et qu'il était sur le point de l'attaquer, selon la radio publique. La radio a ajouté que la police n'avait rien trouvé de suspect sur le corps de la victime.

Les équipes médicales ont tenté de ranimer le visiteur, âgé de 46 ans, sans succès, précise Haaretz.com (lien en anglais). Une enquête est en cours, ajoute le site du quotidien israélien.

Le mur des Lamentations est le lieu le plus sacré du judaïsme, ultime vestige du second Temple détruit par les Romains en 70 de notre ère. Il se trouve en contrebas de l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam, ce qui fait du site l'un des endroits les plus sensibles à Jérusalem, avec des heurts fréquents entre Palestiniens et forces de sécurité israéliennes.

Vous êtes à nouveau en ligne