VIDEO. Exécution d'un dignitaire chiite : des manifestants menacent de brûler l'ambassade saoudienne à Bagdad

FRANCETV INFO

L'exécution d'un dignitaire chiite à Riyad, samedi, a ravivé les tensions entre chiites et sunnites dans tout le Proche-Orient.

Photos brûlées et slogans hostiles scandés par une foule en colère. Des milliers d'Irakiens ont manifesté à Bagdad (Irak), lundi 4 janvier, après l'exécution par l'Arabie saoudite d'un important dignitaire chiite, le saoudien Nimr Baqer Al-Nimr, samedi 2 janvier. Cette exécution a exacerbé les tensions entre chiites et sunnites dans tout le Moyen-Orient 

Menaces contre l'ambassade saoudienne

"Gouvernement, trouvez une solution, sinon nous allons brûler aujourd'hui l'ambassade", a scandé la foule en colère, en essayant de forcer l'une des entrées de la Zone verte fortifiée où se trouve l'ambassade du royaume saoudien. Ils ont été repoussés par la police et la manifestation s'est terminée sans incident.

Des milliers de partisans de l'influent chef chiite irakien Moqtada Al-Sadr ont demandé à leur gouvernement de rompre les liens avec l'Arabie saoudite en signe de protestation après l'exécution du cheikh Nimr. Pays majoritairement chiite, l'Irak compte une importante minorité sunnite. Les exactions contre cette minorité ont contribué à la naissance de l'Etat islamique en Irak.

Vous êtes à nouveau en ligne