L'Iran dit détenir un navire des Emirats arabes unis après la mort de deux pêcheurs iraniens

Le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif, le 14 août 2020 au Liban.
Le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif, le 14 août 2020 au Liban. (DALATI NOHRA / REUTERS)

Ces tensions surviennent alors qu'Abou Dhabi a annoncé la normalisation de ses rapports avec Israël, une "stupidité stratégique" selon Téhéran.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a annoncé, jeudi 20 août, avoir saisi un bateau émirati le 17 août, après la mort de deux pêcheurs iraniens tués lors d'un incident dans le Golfe. L'Iran enquête sur "la fusillade des embarcations des garde-côtes émirati (survenue lundi) contre plusieurs bateaux de pêche iraniens (...), qui a entraîné la mort de deux pêcheurs", a indiqué le ministère iranien sur son site, ajoutant avoir convoqué le chargé d'affaires des Emirats pour protester.

"Le gouvernement des Emirats a émis [mercredi] une note officielle exprimant son profond regret pour cet incident et annoncé sa volonté de compenser tous les dommages causés", a fait savoir le ministère iranien des Affaires étrangères.

L'équipage a été arrêté

L'incident survient alors que l'Iran a dénoncé lundi comme une "stupidité stratégique" l'accord de normalisation des relations entre son ennemi régional Israël et les Emirats arabes unis, conclu sous l'égide des Etats-Unis. "Le même jour, un navire émirati a été saisi par les gardes-frontières de la République islamique d'Iran en raison du déplacement illégal dans les eaux de notre pays, et son équipage a été arrêté", précise le communiqué.

En dépit de leurs relations politiques tendues, la République islamique et les Emirats arabes unis, deux pays riverains du Golfe, sont d'importants partenaires économiques, en particulier Dubaï, un géant portuaire qui abrite aussi le plus grand hub aéroportuaire au monde pour les passagers étrangers.

Vous êtes à nouveau en ligne