Iran/Arabie saoudite : quand chiites et sunnites s'affrontent

France 2

En plateau, Étienne Leenhardt revient sur le regain de tension au Moyen-Orient entre l'Iran chiite et l'Arabie saoudite sunnite.

Regain de tension au Moyen-Orient ces derniers jours. L'Arabie saoudite sunnite a rompu ses relations diplomatiques avec l'Iran chiite. En plateau, Étienne Leenhardt revient sur le pourcentage sunnites-chiites. "Il y a à peu près 1,5 milliard de musulmans dans le monde, 85% sont sunnites, notamment emmenés par l'Arabie saoudite, 15% sont des chiites, emmenés par l'Iran, mais le rapport de force varie beaucoup selon les pays", explique le journaliste de France 2. 

Plusieurs conflits

"Deux exemples : la Syrie, plus de 70% de la population syrienne est sunnite, mais le pouvoir autour de Bachar al-Assad, qui est un alaouite, proche des chiites, est donc tourner vers l'Iran. C'est l'inverse dans le tout petit émirat de Bahreïn. Dans le golfe Persique, plus de 70% de la population est chiite, mais c'est un émir sunnite qui tient les rênes du pays, résultat, il s'appuie sur l'Arabie saoudite", poursuit le journaliste.
 
Il y a plusieurs conflits où les deux puissances s'affrontent directement. Le premier étant la Syrie. "D'un côté, l'Arabie saoudite soutient l'opposition à Bachar al-Assad, de l'autre, l'Iran envoie ses troupes pour tenter de sauver le régime syrien. Le deuxième front c'est le Yémen. Quand les Iraniens appuient les rebelles chiites, les Saoudiens lancent leur aviation et leurs blindés pour empêcher les chiites de prendre le contrôle total du pays". Pour l'instant, les experts considèrent que les deux puissances n'ont ni intérêt ni les moyens de se faire la guerre directement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne