Premier tir de roquette de Gaza vers Israël depuis novembre

Des Palestiniens manifestent, le 25 février 2013, dans la ville de Gaza, après les funérailles d\'un prisonnier palestinien.
Des Palestiniens manifestent, le 25 février 2013, dans la ville de Gaza, après les funérailles d'un prisonnier palestinien. (MOHAMMED ABED / AFP)

Le tir s'est produit alors qu'une vive tension règne en Cisjordanie après la mort d'un prisonnier palestinien en Israël.

"Il s'agit du premier tir de ce genre depuis la fin de l'opération Pilier de défense, le 21 novembre dernier", a précisé le porte-parole de la police. Une roquette tirée de la bande de Gaza a explosé mardi 26 février dans la matinée près d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, a indiqué la police. Il n'y a pas eu de blessé. "La roquette (...) a provoqué quelques dégâts sur une route, sans faire de victime", a précisé Micky Rosenfeld, le porte-parole de la police.

Durant l'opération Pilier de défense, plus d'un millier de roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien. La confrontation armée qui a duré une semaine environ a coûté la vie à 177 Palestiniens, dont plus d'une centaine de civils, ainsi qu'à six Israéliens, quatre civils et deux militaires, selon les bilans des deux parties.

Le tir de roquette de mardi s'est produit alors qu'une vive tension règne en Cisjordanie contrôlée par l'Autorité palestinienne présidée par Mahmoud Abbas. De nouvelles violences se sont produites lundi aux funérailles d'Arafat Jaradat, un militant du Fatah mort samedi dans une prison israélienne à la suite, selon l'Autorité, de "tortures". Dix Palestiniens ont été blessés par des tirs de soldats israéliens et 26 autres ont été atteints par des balles caoutchoutées, selon des sources médicales palestiniennes.

Vous êtes à nouveau en ligne