Visite éclair d'Emmanuel Macron en Irak

FRANCEINFO

Après le Liban, Emmanuel Macron a poursuivi son voyage par l’Irak. Depuis Bagdad, il a notamment déclaré que les jihadistes français en Irak purgeront leur peine sur place.

Réaffirmer son soutien à la souveraineté de l’Irak et continuer la lutte contre les jihadistes, c’est le message délivré par Emmanuel Macron, mercredi 2 septembre, en visite à Bagdad pour la première fois depuis 2017. Le président français a échangé avec son homologue pour définir un plan de relance pour ce pays meurtri par des années de guerre.

Les terroristes français jugés en Irak

Depuis plusieurs mois, l’Irak est pris en étau entre ces deux principaux alliés : les Etats-Unis et l’Iran, tendant ainsi la main à la France. Depuis trois ans, Washington se retire progressivement du pays alors que Téhéran dispose de nombreuses milices sur le sol irakien.

Interrogé sur les 15 jihadistes jugés en Irak, Emmanuel Macron s’est montré ferme : "Ils ont commis ou participé à des faits terroristes en Irak. Il est légitime qu’ils soient judiciarisés sur le sol irakien", a-t-il indiqué. Un sommet franco-irakien doit se tenir en octobre à Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne