VIDEO. Un otage japonais exécuté par le groupe de l'EI

FRANCE 3

L'organisation de l’État islamique revendique l'exécution d'Haruna Yukawa, un otage japonais. La communauté internationale et le Japon condamnent cet acte et s'inquiètent du sort d'un autre otage nippon.

Le message est tombé hier, samedi 24 janvier. Le groupe de l’État islamique a annoncé la mort d'Haruna Yukawa, l'un de ses deux otages japonais. Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a réagi à la télévision : "Une photo, qui a été diffusée, montre le meurtre d'Haruna Yukawa. C'est une situation extrêmement douloureuse car malheureusement, nous pensons que cette photo est bien réelle".

Ce que réclame l'EI

Haruna Yukawa était un mercenaire de 43 ans. Son père, qui préfère garder l'anonymat, s'est confié : "J'ai malheureusement appris que mon fils aurait été tué. Ce que je craignais est arrivé. Je n'ai pas de mots pour exprimer ce que je ressens". L'EI réclamait une rançon de 200 millions de dollars pour libérer Haruna Yukawa et Kenji Goto, journaliste kidnappé fin octobre en Syrie. Désormais, l'organisation demanderait la libération d'une Irakienne emprisonnée en Jordanie. La mère de Kenji Goto, elle, s'inquiète du sort de son enfant : "Il reste si peu de temps. Je demande au gouvernement japonais, s'il vous plaît, sauvez mon fils".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne