VIDEO. Syrie : les Russes accusés de bombarder des civils

DOROTHEE OLLIERIC - FRANCE 2

Des images tournées par des amateurs mercredi 30 septembre dans les provinces de Homs et de Hama montrent des survols de bombardiers russes, des destructions et des blessés secourus par les habitants. Trente-six civils auraient perdu la vie.

Des civils auraient été bombardés par les avions russes dans cinq endroits différents de Syrie, mercredi 30 septembre, selon Khaled Khodja, chef de la Coalition nationale syrienne basée en Turquie. Les frappes auraient tué au moins 36 civils et visé des zones qui ne sont pas contrôlées par le groupe Etat islamique ni par le Front Al-Nosra, lié à Al-Qaïda, toujours selon le chef de l'opposition syrienne.

L'Armée syrienne libre affirme avoir été bombardée

Des images filmées par des amateurs et réunies par l'agence anglo-saxonne Reuters dans les villes de Talbiseh (province de Homs) et de Lattamna (province de Hama) montrent des survols de bombardiers russes Sukhoï, d'importantes destructions et des blessés secourus par les habitants.

Les raids russes, d'après le Kremlin, visaient les jihadistes de l'organisation Etat islamique. Mais selon Djamil Al-Saleh, commandant de l'Armée syrienne libre (ASL) soutenue par l'Occident, elles ont en fait frappé des positions de l'ASL, dont les combattants auraient été pilonnés dans la province de Hama, où se trouve son QG. Huit de ses membres auraient été blessés. Pourtant, le Kremlin et la télévision nationale syrienne maintiennent leur version : selon eux, les avions russes ont bien bombardé des positions du groupe Etat islamique.

Vous êtes à nouveau en ligne