VIDEO. Les soldats irakiens s'emparent d'une ville-clé après une offensive contre les jihadistes de l'Etat islamique

SAMAH SOULA - FRANCE 2

Conquise en mai par les combattants jihadistes, la ville de Ramadi, située à une centaine de kilomètres à l'ouest de Bagdad, est le chef-lieu de la vaste province majoritairement sunnite d'Al-Anbar.

Cette fois, c'est la ville de Ramadi, en Irak, qui a été reprise aux jihadistes du groupe Etat islamique par l'armée irakienne, avec l'aide des bombardements de la coalition internationale et de l'aviation irakienne. Les soldats irakiens qui sont entrés dans la ville mardi 22 décembre ont envoyé des photos de leur prise après une offensive qui a débuté lundi.

L'Etat islamique a perdu 14% de l'ensemble des territoires conquis en 2014 en Syrie et en Irak

Ramadi, située à une centaine de kilomètres à l'ouest de Bagdad et chef-lieu de la vaste province majoritairement sunnite d'Al-Anbar, avait été conquise en mai par les combattants jihadistes. Sa reconquête est une priorité pour Bagdad dans la lutte contre l'EI.

L'institut spécialisé IHS Jane's, basé à Londres, estime que le groupe Etat islamique a perdu cette année 14% de l'ensemble des territoires conquis en 2014 en Syrie et en Irak. Dans son étude (en anglais), l'IHS estime que la zone contrôlée par l'EI s'est réduite de 12 800 km² entre le 1er janvier et le 14 décembre 2015. Le groupe contrôle aujourd'hui 78 000 km² entre la Syrie et l'Irak.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne