VIDEO. Irak : la tombe de Saddam Hussein détruite lors de violents combats

APTN

Les forces irakiennes affrontent dans la région de Tikrit, fief de l'ancien dictateur, les jihadistes de l'Etat islamique, qui contrôlent la zone depuis juin 2014.

L'offensive lancée sur Tikrit (Irak) par l'armée irakienne et des milliers de miliciens chiites il y a deux semaines piétine dans certains quartiers de l'ancien fief de Saddam Hussein. Il s'agit de la plus importante opération engagée à ce jour par les forces irakiennes contre les jihadistes de l'Etat islamique qui contrôlent la région depuis juin 2014.

Les miliciens chiites ont identifié la tombe de l'ancien dictateur irakien dans le village d'Aouja, près de Tikrit, dimanche 15 mars. Ce sanctuaire, qui était devenu un lieu de pèlerinage pour les nostalgiques du régime baasiste, a été détruit. L'ancien dictateur avait été pendu le 30 décembre 2006.

L'offensive suspendue lundi

Après avoir progressé autour de Tikrit, les forces irakiennes et leurs alliés des milices chiites sont entrés dans la ville la semaine dernière.

L'offensive a été suspendue lundi par les autorités militaires "afin de réduire les pertes dans les rangs de nos forces héroïques (...) et de préserver les infrastructures qui n'ont pas été détruites", a déclaré le ministre de l'Intérieur irakien qui, par ailleurs, réclame un soutien aérien de la coalition internationale dans ce secteur.

Vous êtes à nouveau en ligne