Trêve en Syrie : l'engagement historique des Américains contre le terrorisme

FRANCE 3

Une trêve de cinq jours est prévue en Syrie à partir de lundi 12 septembre. Les Américains sont engagés dans la région depuis de très nombreuses années.

Après les attentats du 11 septembre 2001, Barack Obama avait fait campagne en 2008 sur une promesse : mettre fin aux guerres d'Irak et d'Afghanistan entreprises par George W. Bush. Dix ans après les attaques sur le World Trade Center, les forces spéciales américaines retrouvent la trace d'Oussama Ben Laden et le tuent. Une victoire qui conforte le président dans son idée d'en finir avec la guerre globale contre le terrorisme, même si son objectif est clair : "Cette guerre, comme toutes les guerres, doit se terminer", avait-il expliqué.

La menace de Daesh

Très vite, Barack Obama est rattrapé par l'expansion du groupe État islamique en Syrie et en Irak. En juin 2014, le chef de Daesh proclame un califat islamique entre l'Irak et la Syrie. Le président se voit contraint d'intervenir et retarde le retrait des troupes d'Afghanistan. Dans leur lutte contre le terrorisme, c'est là qu'ils sont le plus impliqués, avec 8 000 soldats. Washington vient de trouver un accord avec la Russie pour une trêve de cinq jours en Syrie dans l'espoir d'en finir avec l'ennemi commun.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne