Terrorisme : Daech tente de refaire surface en Irak et en Syrie

franceinfo

Rarement depuis trois ans, l’Irak et la Syrie n’avaient connu de telles attaques du groupe Etat islamique, qui profite du désordre et de la pandémie de coronavirus.

C’est l’attaque la plus meurtrière menée par le groupe État islamique depuis plusieurs semaines en Irak. Des barrages tenus par des miliciens chiites favorables au gouvernement ont été attaqués par des groupes armées à 100 km de Bagdad. Les combats ont duré plusieurs heures. Au moins dix militaires ont été tués. Les funérailles ont eu lieu à Najaf, ville sainte des chiites.

Des cellules de jihadistes reconstituées

En Syrie, près de la frontière irakienne, des habitants qui manifestaient contre l’ouverture de cette route stratégique pour des jihadistes, ont été visés par des tirs. depuis la perte de ses territoires, Daech aurait reconstitué des cellules dans les zones libérées. Entre 2 500 et 3 000 hommes circuleraient dans la zone entre l’Irak et la Syrie. Les jihadistes profitent du désordre dans cette vaste région et des mesures de confinement contre le coronavirus pour mieux étendre leur ancrage local.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne