Syrie : l'évacuation avant la chute ?

FRANCE 2

En Syrie, des dizaines de personnes ont été évacuées du dernier bastion de Daech, la ville de Baghouz. Elles sont sorties à bord d'une quinzaine de camions. On ignore encore s'il s'agissait uniquement de civils ou bien de jihadistes.

Ce convoi de camions arrive de Baghouz, le dernier réduit de territoire tenu par Daech en Syrie. Habituellement, ces véhicules transportent du matériel. Aujourd'hui, ce sont des épouses de jihadistes et leurs enfants. Certains sont installés en équilibre précaire entre les portières. À l'arrière, les hommes, des combattants de Daech qui ont décidé de se rendre. Les forces arabo-kurdes qui luttent contre les jihadistes sont à cran. Depuis plus de deux semaines, elles attendent de pouvoir lancer l'assaut final. Ces évacuations sont peut-être les dernières avant la proclamation de la victoire.

"Je remercie Dieu, je n'ai pas été blessée"

Plusieurs centaines de personnes seraient encore piégées un ce demi-kilomètre carré de territoire, transformé en un camp retranché, fait de toiles de tente et de voitures calcinées. Sur un document récupéré par France 2, la dernière Française ayant réussi à fuir avec son enfant témoigne. Elle est originaire de Tours (Indre-et-Loire) et est âgée de 23 ans. "Je remercie Dieu, je n'ai pas été blessée", dit-elle, soulagée. Mercredi matin, neuf frappes aériennes ont été lancées sur Baghouz par la coalition internationale. Les combats continuent donc pour gagner cette poche de Daech, devenue invivable. Les différents témoignages rassemblés par France 2 décrivent un univers dantesque dans le réduit tenu par Daech : des femmes et des enfants grièvement blessés, sans soins.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne