Syrie : Daech résiste, les civils pris en otage

Voir la vidéo
France 3

En Syrie, les combattants de Daech n'ont pas l'intention de se rendre. Il y a encore eu des combats meurtriers lundi 11 février.

En plein désert de Syrie, le village de Baghouz, la dernière poche tenue par Daech, est visé nuit et jour par les frappes de la coalition internationale. Au sol, ce sont les forces arabo-kurdes qui combattent. La ligne de front est à 700 mètres de leur position. Ces derniers jours, l'offensive a été ralentie. Le terrain est miné. Les 500 jihadistes, qui occupent encore Baghouz, ont eu le temps de creuser des souterrains pour se déplacer. Ils retiendraient en otage plusieurs centaines de personnes.

Les chefs de Daech à l'abri

Ceux qui parviennent à fuir le font à pied en payant des passeurs. Chaque jour, de longues cohortes quittent Baghouz, affamées et exténuées après des semaines de combat. Parmi les civils, beaucoup de femmes et d'enfants de jihadistes, dont deux Françaises, qui affirment que les dirigeants de Daech "ne sont plus là depuis très longtemps". Regroupés dans des camions, ces femmes et leurs enfants vont rejoindre des camps kurdes pour un avenir bien incertain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne